Ma très chère Annie Dalgo, Veuillez excuser à l’avance mes maladresses littéraires, j’écris mes textes seul… Sachez en tout cas à quel point je suis flatté que la maire d’une des capitales les plus renommées au monde prenne le temps de répondre à un saltimbanque… Je ne suis évidemment pas aussi éco-responsable que vous c’est pourquoi je vous remercie pour vos conseils que j’ai pu immédiatement mettre en application… PS : Maintenant que nous sommes réconciliés, serait-il possible de trouver une place en crèche pour mon fils, nous galérons depuis deux ans? Je sais que vous êtes très occupée avec votre nouveau projet de parcs nudistes à Paris, mais comprenez au combien je préférerais que mon enfant croise une puéricultrice avant un pénis. Encore merci pour votre lettre chaleureuse, la bise à vos conseillers et à votre chauffeur qui m’a bien confirmé que vous ne conduisez jamais ! Fabrice Eboué

Posted by Fabrice Eboué Officiel on Monday, September 26, 2016